Forum de Role play sur un univers fantastique
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Dans une ruelle du Haut Quartier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wandrar
Admin
avatar

Messages : 28
Age : 27
Localisation : En patrouille
Fonction : Chef de la Garde
Mission : Faire reigné l'ordre

Feuille de personnage
Race: Humains

MessageSujet: Dans une ruelle du Haut Quartier   Sam 28 Avr - 4:46

Lurya


La vampire se dirigeait a travers les ruelles, vers la maison d'Eudémoin. Cependant elle avançait doucement, car il lui restait encore du temps, le soleil n'étant pas encore couché. Lurya eu une idée, vu qu'il lui restait encore un peu de temps, elle pourrait essayer de perfectionner sa technique de vol... Elle grimpa alors sur un toit, cherchant alors autour d'elle un point haut tout proche.
Cependant, en montant sur le toit, elle put un peu plus sentir les odeurs autour d'elle, et en particulier une odeur qui semblait toute proche. Lurya se retourna alors, et observa tout autour d'elle. Elle ne vit personne, mais sentait toujours l'odeur. Elle ce précipita alors vers un toit plus haut que les autre. De cet endroit, elle pris de l'élan, sauta du bord, déploya ces ailes, puis commença a planer.

D'un coup, elle sentit l'odeur se rapprocher, ce qui lui permis de trouver la personne en question. La vampire descendit alors au niveau du sol, a l'endroit où l'humain se trouvait, puis sortit sa faux de son étuis, et la plaça sous la gorge de l'humain. Celui-ci était coincé par un mur derrière lui.
Lurya lui demanda d'une voix glaciale : Qui es-tu ? Et répond si tu tient à la vie !

Vincent

Vincent traçait la jeune fille d'assez loin pour ne pas être repéré, tout en restant assez près pour ne pas la perdre de vue. Il écarquilla les yeux lorsqu'elle déploya deux grandes ailes qui lui firent prendre son envol au dessus des bâtiments. Il la suivit précipitamment et, lorsqu'il descendit d'un toit pour un autre, une faux l'accueillit. Il leva les yeux. Elle était juste au dessus de lui, maintenant... Elle lui parla. Il fit glisser son doigt sur le plat de la lame, puis la soupesa.

"Très bon alliage, madame. C'est d'une très grande qualité! Je peut vous la prendre pour un prix raisonnable..."

Il était certain que ce genre d'arme serait très utile dans son pays. Après réflexion, ils pourraient même l'utiliser pour l'agriculture!

"Sinon, connaîtriez vous le nom d'un fournisseur?"

Lurya


La vampire était quelque peut....Déstabilisée par le comportement de l'humain. Il risquait de mourrir, et lui n'avais pas l'air de s'en soucier...

"Ne change pas de sujet, sa marche pas avec moi ce genre de choses....Répond a ma question ou je te coupe la tête"

Vincent

Vincent soupira...

"Mon nom est Vin Ken-Taero Daïd Marthym."

Son accent s'était réellement prononcé lorsqu'il annonça son nom, si bien qu'il vit sur le visage de la jeune femme qu'elle n'avait à peu près rien compris.

"Mais pour les gens d'ici, c'est Vincent Marthym. Je suis le huitième fils d'Illiès Len-Taero Hakonès Marthym... Et de loin le meilleur! Sinon, je suis alchimiste, et je suis très intéressé par ce pays et ses mystères. Oups, désolé, je vais encore raconter ma vie..."

Vincent n'avait pas vraiment peur de l'arme de son ennemie. Ses cercles n'étaient pas placés sur lui même mais il avait largement assez d'encre pour en apposer un sur son agresseur et réduire sa masse osseuse. Un seul coup la mettrait alors hors d'état de nuire, sans forcément la tuer. Le tout était de savoir: aurait-il le temps de faire ça avant qu'elle ne le tue?

"Oh mon dieu! Quelle facture exceptionnelle!"

Il agrippa le manche de la faux et la tira en avant, déstabilisant sa détentrice. De sa main droite, il la réceptionna au niveau du cou alors qu'elle lui tombait dessus, la plaquant contre le mur.

"Je suis vraiment désolé, ce n'était pas ce que je voulais faire... A la base, je voulais juste vous faire tomber mais vous seriez tombée dans le vide, ce qui aurait dérangé mes recherches."


Lurya

Lurya était désormais plaquée contre un mur, tenue par le cou, et ses pieds ne touchaient plus le sol. Il fallait bien avouer en même temps qu'elle n'était pas très grande...
La dernière phrase de Vincent l'intriguait...Déranger ses recherches ? En quoi le fait que Lurya tombe dans le vide aurait dérangé ses recherches ?

De toute façon, l'heure n'était pas à la réflexion, il fallait se sortir de ce pétrin, et au plus vite.
La vampire planta alors sa queue plus que tranchante dans l'épaule droite de l'alchimiste.

Vincent


Ca y est, il l'avait! Bon, il avait aussi une queue plantée dans l'épaule... Une queue?! Mais qu'est ce qu'elle était? Elle ne ressemblait ni aux métamorphes, ni aux polymorphes, ni à toutes les autres créatures qu'il connaissait... Tenant la queue dans son épaule, il fit un bond en arrière, lâchant son cou du même mouvement. Emportée par son propre appendice, la vampire percuta le sol. Il allait la traîner le long du toit mais mieux valait garder des forces, sans compter cette blessure qui lui arrachait une douleur indicible de l'épaule. Il ne lâchait pas la queue pour ne pas aggraver la blessure, mais s'il continuait il allait faire pire que mieux. Analysant les diverses possibilité dans sa tête, il en choisit rapidement une. L'encre de sa main s'apposa sur la queue et remonta sur tout le corps de la vampire, jusqu'à sa tête, formant une série de cercles et symboles cernant le front.

"Désolé, mais c'est la seconde marque du front, la couronne de volonté. Avec ça, tu devrais ne plus faire d'histoire..."

Alors que Lurya sentait la fatigue commencer à venir en elle, Vincent retira sa queue et la lâcha. Il s'appuya contre la cheminée. Cette marque n'agissait pas directement sur la "volonté" de son porteur - Vin Ken ne connaissait d'ailleurs aucune alchimie permettant de faire ceci - mais elle engourdissait ses sens et le rendait très, très fatigué. Si elle gardait cette couronne encore quelques minutes, elle dormirait comme elle n'avait jamais dormit. Seulement, elle s'appelait la "couronne de volonté" car, sous l'effet de l'épuisement, le détenteur a tendance à parler plus facilement...

"Où tu allais, toi? Et qu'est ce que tu es...?"

Lurya


La vampire était complétement..... sonnée. Elle ne comprenais pas trop ce qu'il se passait, elle s'était retrouvée d'une seconde a l'autre par terre puis commençait a fatiguer.
Et voici que Vincent commençait a lui poser des questions....C'était bizarre, hier soir même, elle avait eu droit à un interrogatoire, où elle avait révélé pas mal de choses sur elle, ce qu'elle ne voulait pas renouveler.

Elle répondit : "Je suis une elfe. Et vire moi ce truc sur mon front, ou je te promet que tu me le paiera."

Elle ne comptais pas se laisser faire, ce n'était pas une stupide marque qui allait l'assommer. D'ailleurs, quelque chose d'autre commençait a la préoccuper. Elle ne s'était pas nourrie depuis la veille, et voilà que Vin Ken saignait. De plus, son sang avait une odeur plutôt appétissante, mais la vampire savait que si elle commençait a boire le sang de l'humain, vu l'état dans lequel elle était, elle risquerait de ne pas s'arrêter.

"C'est pas vrai... L'humain, je parle sérieusement, si tu tient a la vie, part, avant qu'il t'arrive quelque chose que tu ne comprenne pas."

Vincent


Voilà qu'arrivait la bête, il le sentait. L'aura monstrueuse qu'il s'était attendu à trouver jusqu'ici arrivait enfin, et il jugea sage de ne pas goûter à sa puissance tout de suite. D'abord, il fallait analyser ce qu'elle était capable de faire... En même temps, il l'avait à porté, là, maintenant. Peut être qu'il n'aurait plus cette occasion. Il apposa deux doigts sur le front de Lurya.

"Je vais te retirer ça. En échange, tu n'essayeras pas de me manger, tu me laisseras soigner ma blessure, te suivre et ensuite nous discuterons calmement autour d'un thé de mon pays."

D'un instant à l'autre, en une fraction de seconde, il était en mesure d'amplifier ou stopper son pouvoir. Il espérait que la sois-disante elfe le comprendrait.

Lurya


Lorsque Vincent s'approcha de Lurya pour lui poser les doigts sur le front, l'odeur du sang se faisait de plus en plus forte. C'est pas vrai, il veut mourir ou quoi ? Son sang sent si bon... Je n'en peu plus, je ne peu plus résister à cette odeur, à cette sensation à la gorge...
Lurya se jeta sur l'humain, et lui mordit a la gorge. Elle lui aspira un gorgée de sang, puis deux... La vampire leva ses yeux devenus rouges vers Vin Ken, puis d'un coup, retira ses crocs de la gorge de sa victime, et recula en arrière. Elle le fixait toujours avec ses yeux qui repassaient du rouge au bleu, en passant par toutes les couleurs entre, dont un magnifique violet...

L'elfe venait de se rendre compte de l'énorme erreur qu'elle venait de faire. D'ailleurs, si elle ne partait pas maintenant, elle risquait de se faire tuer. C'est pourquoi elle regrimpa sur le toit d'à coté, et pris son envol à la recherche d'une autre proie....Pour 3 mètres plus loin s'écraser sur le sol à cause de la marque qu'elle avait sur le front.

Vincent


Vincent retint un cri de douleur au fond de sa gorge, et celui ci se transforma en une plainte inaudible. Rapidement, il apposa une marque sur sa nuque, son cou et son torse, et l'hémorragie se fit moins importante. S'il continuait à être si imprudent, il allait manquer d'encre... En plus, il avait laissé fuir sa cible. Il leva les yeux lorsqu'il entendit le corps de la vampire tomber sur le pavé froid et humide. Il ne comprenait pas pourquoi cette pseudo-elfe n'avait pas accepté sa proposition : le thé de son pays était pourtant vraiment bon! Vin Ken-Tareo descendit du toit et s'approcha du corps au sol. La chance avait voulu que personne ne les avait entendu ; tant mieux! L'alchimiste passa sa main sur la nuque de Lurya, et celle ci sentit l'effet de la Couronne se dissiper peu à peu, mais comprenait qu'il ne l'avait pas enlevé pour autant. Il s'assit à coté d'elle, et prit une fiole à sa ceinture. Il faillit la lâcher, sa blessure à l'épaule le cuisant énormément, mais il se retint. Un vertige du à la perte de sang le ralentit, mais finalement il déboucha la fiole contenant un liquide noir-transparent et y versa quelques goûtes de son sang. Le liquide devint immédiatement rouge et il l'agita sous le nez de la vampire. Puis, lui tenant la tête, il la fit boire comme si s'était une simple patiente à qui il donnait un médicament.

"Je vais te ramener dans un lieu sûr, où tu pourras récupérer. Mais si tu réessaye de m'attaquer, je n'hésiterais pas à te tuer."

La fiole qu'il venait d'utiliser contenait un produit difficile à acquérir, très chère, ayant la très grande utilité de diluer un liquide auquel il était mélangé sans en perdre la concentration : autrement dit, du clonage à l'échelle liquide.


Lurya

Lurya ne ferait plus d'histoires. De toute façon elle n'avait plus le choix; si elle tenait a la vie, il fallait qu'elle le suive. La vampire essaya alors de se mettre debout; elle se leva doucement, puis perdit l'équilibre, et s'écroula au sol. Elle avait beau se remettre vite sur pieds et cicatriser très vite, le choc avait été tellement violent qu'elle en était encore toute sonnée...

Vincent


Vin-Ken voulut rattraper Lurya mais, en se penchant vers elle, la douleur le fit trébucher et il ne réussit qu'à s'étaler à coté d'elle. Il avait au moins assez de chance pour ne pas lui être tombé dessus... Se mettant sur un genou, il voulut l'aider à se relever, alors qu'une pluie légère commençait à les humidifier. Vincent voulut blaguer sur le coté vivifiant que cela avait, mais il se demandait s'il avait encore la force d'ouvrir la mâchoire pour cracher quelques mots. Economisant donc sa salive, il se remit debout et l'aida à faire de même. Il la fit passer son bras au dessus de ses épaules et la soutint en dessous de l'aisselle. Il sentait l'odeur de sang qui planait autour d'eux, et doutait que la quantité qu'il lui avait "offert" fut suffisante pour étancher sa soif. Le liquide vital lui dégoulinait de l'épaule et de la gorge. Il fit quelque pas, traînant presque la fille qui l'avait charcuté. Il ne pouvait se décider à la laisser là et à partir se sauver lui même, ils étaient après tout dans cet état de sa faute... La coiffure de la demi-elfe empêchait la bruine d'effacer l'encre trop rapidement, mais ce n'était pas le cas pour les sceaux marqué sur la peau de l'alchimiste. Heureusement, l'encre ayant imprégné l'épiderme, l'eau n'endommagerait pas trop vite son alchimie.

Il ne voyait pas beaucoup de solutions : il n'avait aucune idée de où pourrait être "l'endroit sûr" dont il avait parlé. Son esprit de scientifique était au moins aussi voilé que sa vue, il n'essayait plus que d'aligner un pas devant l'autre en espérant trouver une maison délabré qu'il pourrait "investir". Il trébucha et faillit lâcher sa compagne. Le sang dégoulinait de son épaule et il n'avait plus la force de tenir debout, il avait besoin de l'encre qu'il avait utilisé sur elle... Il tituba vers une ruelle et y déposa Lurya, complètement sonnée, assise contre le mur. Il se mit à coté d'elle et apposa deux doigts sur son front. L'encre glissa sur ses ongles puis le long de ses doigts, remonta son bras et vint créer un sceau sur son omoplate. La douleur se fit moins horrible, et l'hémorragie moins importante. Il avait besoin qu'elle vive, avec beaucoup de chance elle saurait trouver un docteur (en état, lui), puisqu'elle connaissait la ville. Il passa sa main derrière sa nuque et, alors que sa fatigue diminuait, il nicha sa tête contre son cou. Le sang lui coulait directement sur les lèvres, chaud et abondant. Si elle buvait plus de sang, elle serait peut être calmée et revigorée... De toute façon, qu'il le perde sur les pavés ou dans sa bouche ne changeait pas grand chose au fait qu'il en ai moins à la fin qu'au début, si ce n'est que les lèvres de cette femme étaient bien plus douces que le vent froid et la bruine.


Lurya


La vampire n'avait plus conscience de ce qu'il se passait autour d'elle. La seule chose qu'elle sentait, c'était cette odeur de sang qui planait autour d'elle, et sa soif qui se faisait de plus en plus forte.

Alors quand le sang lui coula sur les lèvres, puis dans sa gorge, elle ne sentait plus rien autour. Pas même la personne qui le lui donnait. Seulement le sang, cette substance vitale rouge qui lui redonnait de la force et la rassasiait.
Lurya la vampire, aux yeux et lèvres rougis par le sang, dans toute sa splendeur.

Au fur et à mesure que Lurya vidait Vincent de son sang, elle commençait à prendre concsience ce qu'il se passait autour, elle s'arrêta alors quand elle senti qu'il ne restait plus beaucoup de liquide rouge dans le corps de son donneur, et pris peur qu'il ne survive pas...Elle s'en voulu, elle ne savait pas pourquoi il ne l'avait pas laissée la et n'était pas parti...Quel idiot ! Quelle idiote elle aussi, si seulement elle avait appris à mieux se contrôler...
Elle se releva, et c'est à ce moment là qu'elle senti les odeurs derrière elle...


Nifleim

L'elfe noir ne s'était jamais senti aussi menacé, coincé de toute sa vie. Maintes fois, dans les débuts de sa carrière de mercenaire escorteur, il avait échappé de justesse à l'attention des hauts elfes. Mais le sentiment d'insécurité qu'il ressentait à présent était incomparable. L'ennemi pouvait être n'importe qui, n'importe où.

Au bout de deux bonnes heures à airer dans les rues de la cité, Ashe détecta enfin la trace de la vampire, lâchant en conclusion un hargneux "fichue pluie". Il ajouta qu'une personne se trouvait avec elle, et que deux autres s'en approchaient.

Nifleim et le tisseur s'approchèrent discrètement pour écouter la scène, si scène il y allait avoir.
Et scène il y eut. Les pas des deux hommes s'accélérèrent, et l'un d'eux s'enquit de la santé de Lurya et Vin-Ken. Quand ils furent assez près d'eux pour les distinguer, dans l'obscurité et la pluie torrentielle, un cri d'horreur étouffé atteint les oreilles de l'elfe noir.

"Monstre!"

L'un des deux inconnus avait dû voir la noble avec ses atours démoniaques... Peut être même était-elle entrain de se nourrir, chose qui expliquerait la quatrième présence auprès d'elle. Mais en ce cas, pourquoi n'avait-elle pas fuit en constatant l'arrivée des deux badauds?
Il lança un regard à Ashe. Ils échangèrent un hochement de tête, puis sortirent furtivement de leur cachette...


Achmed



Ashe veilla cependant à rester en arrière de Nifleim, car il connaissait à peu près les attributs de la vampire mais le type louche à l'air bizarre et complétement à l'ouest ne lui inspirait pas confiance. Ce type ne devait pas franchement savoir dans quelle situation il était , ou alors son air con était une sorte de piège.

Il croisa le regard de Lurya.

Veillant à garder ses armes à portée de mains, il détourna son regard pour ne pas quitter l'inconnu tatoué des yeux.

"Lurya il est temps de respecter ta part de marché, viens avec nous."



Lurya


Un mot, "Monstre", l'avait faite sortir de son état d'assoiffée. Se retournant, elle avait pris conscience de la situation : Deux hommes, inconnus, étaient en train de la dévisager pendant qu'elle finissait de se nourrir.
Deux autres odeurs arrivaient ensuite, mais la pluie l'empêchait de distinguer si elle connaissait ces personnes. De plus, malgré le sang qu'elle venait d'ingurgiter (et qu'elle sentait parcourir son corps, lui redonnant de la vigueur) elle n'était pas tout à fait en état de se concentrer.

Les deux personnes qui étaient présentes les premières s'enfuirent quand elles virent s'approcher Nifleim et Ashe.
La vampire pris conscience des identités des deux arrivants lorsqu'elle entendit Ashe lui reparler du marché qu'ils avaient conclu la veille.
Elle se retourna alors, et observa quelques secondes sa victime qui dégoulinait du peu de sang qu'elle lui avait laissé.

Se levant, elle déclara :
"Je ne peux pas le laisser dans cet état."


Nifleim


Ils devaient prendre une décision rapidement. Les deux fuyards allaient certainement alerter la garde, et ils seraient à la merci des Ases.

"Il vaudrait mieux le laisser ici, nous n'avons pas de temps à perdre!
- Je ne partirai pas en le laissant ici.

La forcer à venir? La laisser avec l'étrange individu? Non, elle en savait trop. Ils n'avaient pas besoin d'un ennemi en plus, et Lurya était le seul espoir pour rattraper leur retard par rapport à l'organisation.

- Très bien."

L'homme avait l'air d'être entre l'inconscient et l'éveil, vraiment en piteux état. Nifleim glissa le bras du malheureux derrière sa nuque, fit bras-de-levier en attrapant son poignet et en poussant sous son aisselle de son épaule gauche pour le lever. Il glissa ensuite sa main gauche sous ses étrange tuniques et appliqua son anneau sur son flanc. La magie accélèrerait la reconstitution du sang, mais si l'individu n'avait pas assez d'énergie en stock, il en mourrait. Il n'avait donc pas le choix : il laissa filer en lui le mana gardé précieusement dans son médaillon, et l’insuffla à son patient.
Ce faisant, il fit signe à Ashe de l'aider à avancer. Le processus était relativement lent, et il ne savait pas combien de sang avait été bu.


Vincent


Une flammèche verte dansait devant ses yeux. Il ne voyait plus que ça, une lueur vacillante, à moitié éteinte. Un visage se dessina derrière, blanc comme un masque de théâtre, avec deux fentes en guise d'yeux. Il sentit comme une détonation en lui même lorsqu'il tenta de se concentrer pour mieux distinguer la forme. Son corps fut parcouru de douleurs mais il se sentait étranger à celles-ci, comme un spectateur. Dans une explosion, une autre lueur, bleu cette fois ci, apparut à son flanc. Il commença à distinguer son corps autour de la flamme, alors que la verte disparaissait. En ce qui lui parut être une éternité, il recouvra ses esprits. Mais durant ce temps d'attente, il ne voyait rien à par son corps et les flammes bleus de plus en plus intenses...

... ces flammes bleus ...
...
... de la mana ...


D'un coup, il se redressa, se retirant de l'emprise de Nifleim. Il voyait de nouveau, et surtout, il sentait de nouveau la douleur atroce qui faillit lui arracher à hurlement. Il s'en retint, par pur instinct de survie : s'il criait, il y avait de grandes chances pour que la garde rapplique. Tentant de reprendre le contrôle de la situation, il vérifia son épaule : le sceau était encore en place et le sang ne coulait presque plus. Il sentait une grande chaleur au flanc, là où la mana de Nifleim avait brillé si intensément quelques secondes plus tôt, pendant qu'il délirait. Il fouilla rapidement dans une poche de son pantalon, et agrippa une grenade à mèche avant que les autres n'aient pu réagir. Sans hausser le ton mais en montrant clairement son agacement, il lança au trio :

"Qui êtes vous?!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coderp.miraculeux.net
Nifleim

avatar

Messages : 18
Localisation : Ruelle du haut quartier
Fonction : Sans situation légale
Mission : Survivre

Feuille de personnage
Race: Elfes

MessageSujet: Re: Dans une ruelle du Haut Quartier   Dim 6 Mai - 9:50

- Pas des ennemis. Maintenant que vous êtes revenus à vous, il vaudrait mieux que vous partiez de votre côté. À nos côtés, votre vie est gravement en danger.

Il fallait faire vite. Les canaux devenaient certainement de plus en plus un coupe-gorge, et il était hors de question de passer par l'une des trois portes reliant les bas-quartier au cercle supérieur de la cité. Ashe lui avait parlé d'un endroit où les toits leur permettrait de franchir le mur d'enceinte et passer de l'autre côté,c'était certainement leur meilleure chance.
Ce dernier ne se fit pas prier et repris la route, jetant un dernier regard rougeoyant à l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marthym

avatar

Messages : 5
Localisation : A moitié mort sur la chaussée
Fonction : Shoka

Feuille de personnage
Race: Humains

MessageSujet: Re: Dans une ruelle du Haut Quartier   Dim 6 Mai - 19:11

Fichtre. Voilà qu'on l'abandonnait! Il aurait mieux fait de se laisser porter par ce type étrange, au final... Et puis, il y avait cette fille. Il devait la suivre, cela lui paraissait désormais vital! Le dilemme était là : partir ou partir avec la fille sous le bras? C'est donc en faisant semblant de rien qu'il les suivit quand même...

"Au fait, vous allez où? Ah, et je m'appelle Vin Ken-Tareo, mais vous pouvez m'appeler Vincent. Et vous?"

Il allait devoir jouer finement... Ces types ne lui disaient rien qui val. Mais la personne qui était arrivé avec l'elfe avait les yeux rouges, comme la vampire. Deux spécimens d'espèce rare en quelques heures? Son instinct ne pouvait le tromper : il devait suivre ces gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lurya



Messages : 3
Localisation : Ruelles du haut quartier

Feuille de personnage
Race: Elfes

MessageSujet: Re: Dans une ruelle du Haut Quartier   Dim 6 Mai - 19:32

C'est vrai ça... aller où ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Pourquoi Ashe et et Nifleim étaient si préssés ? Et où sont les deux autres ... ?

"Attendez ! Qu'est-ce qu'il se passe, pourquoi vous partez si vite ? et où sont les deux humains ?"

Par la même occasion elle se rappela de la lettre qu'elle avait trouvé sur le bureau de son père. Elle la sortit, puis la leur tendit :

"Au fait, j'ai trouvé ça sur le bureau de mon père..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nifleim

avatar

Messages : 18
Localisation : Ruelle du haut quartier
Fonction : Sans situation légale
Mission : Survivre

Feuille de personnage
Race: Elfes

MessageSujet: Re: Dans une ruelle du Haut Quartier   Dim 6 Mai - 19:53

Nifleim ne s'arrêta pas.

"Pas le temps pour l'instant. Nous sommes pourchassés. Les deux autres sont... morts."

À ces mots, il accéléra encore le pas, forçant presque Lurya à courir pour le suivre. Ashe le dépassa et tourna dans une ruelle plus étroites que celle qu'ils parcouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans une ruelle du Haut Quartier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans une ruelle du Haut Quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CodeRp :: La Ville de Voitauloin :: Zone Centrale :: Ruelles-
Sauter vers: