Forum de Role play sur un univers fantastique
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le Conseil des Ases

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wandrar
Admin
avatar

Messages : 28
Age : 27
Localisation : En patrouille
Fonction : Chef de la Garde
Mission : Faire reigné l'ordre

Feuille de personnage
Race: Humains

MessageSujet: Le Conseil des Ases   Sam 28 Avr - 4:48

Narrateur :

La salle du conseil est, à l'instar des appartements de l’Évêque, dissimulée dans l'aile privée de l'église. Les dorures et peintures murales y abondent. Le plafond est soutenu par une colonnade circulaire dont les chapiteaux se prolongent vers son point central, formant une majestueuse voûte. Des fresques représentant des scènes de batailles anciennes et pour la plupart oubliées du commun des mortels illustrent les pans triangulaires ainsi créés. Du centre de cette voûte est suspendu un somptueux lustre de cristal, surplombant la table ronde du conseil. Deux douzaines de bougies y propagent leurs lueurs chatoyantes, dispersées par les cristaux dans toute la salle.

Autour de la table de granit poli, huit personnages attendaient avec impatience le dernier des convives. Une porte capitonnée s'ouvrit, et sire Keyl fit enfin son entrée. Le conseil pouvait commencer.
Albéric échangea un regard avec l’Évêque, puis se leva en s'éclaircissant la gorge :
-Vous vous doutez sans nul doute de la raison de ce conseil. Le groupe d'aventuriers commandité par sire Hylan ici présent *mouvement de la main en direction de celui-ci* a découvert l'entrée du sanctuaire.
*clameur sourde d’excitation autour de la table*
Notre infiltré ainsi que les gardiens devraient nous avoir laissé assez de temps pour que la cérémonie de contrôle puisse avoir lieu. Êtes vous prêts, Ases, d'assumer la responsabilité du pouvoir?
-Nous le sommes!
-Alors commençons.

Le haut clerc se leva, et actionna un levier dissimilé dans la décoration de l'une des colonnes. Un pilonne commença alors à s'élever du centre de la table, dans un bruit de rouages et de grincements lithiques. Neufs serrures y étaient creusées. Lorsque le pilonne eût fini son ascension, un lourd silence plana dans la sale. Au bout d'une interminable dizaine de secondes, le seigneur Théodore prit la parole :
-Depuis combien de temps leur groupe devrait-il avoir atteint la porte extérieur?
-Environ une heure, d'après le lieu où je les ai laissé... Répondit Albéric, la voix un peu tendue. Attendons, la pierre devrait bientôt s'illuminer de l'éclat victorieux de son éveil.

Cinq minutes passèrent, sans autres sons que les respirations de plus en plus roques des nobles. L'un d'eux s'impatienta :
- Êtes-vous sûr que vos recrues soient de taille pour franchir la porte interne du sanctuaire, sire Hylan?
L'intéressé s'empourpra légèrement, mais répondit d'une voix claire et ferme :
- L'homme que j'ai envoyé avec eux m'a fait le rapport de leurs capacités, sire Fraust. De bons combattants, un sensoriel et un elfe noir, peuple spécialisé dans les enchantements et langages anciens. Ils devraient réussir à coup sûr la libération de Malfasta.
- Je n'accorde pas autant d'assurance que vous en ce dernier, sire Hylan... Claironna Enériel, seul haut elfe du cercle, avec un mépris prononcé. Cette sous-race ne sait que se terrer dans sa foret putride, et leur sagesse ne dépasse pas la vôtre.

Cette dernière remarque, ajoutée à la tension déjà présente, déclencha une sourde fureur chez la plupart des Ases. Mais Albéric réussit à empêcher l'éclat d'une joute verbale de son rire, gratifiant l'elfe d'une remarque amusée sur la célèbre arrogance des siens.
Soudain, une clochette cristalline résonna dans la pièce. L'évêque fronça les sourcils, et sortit de la salle en s'excusant. Une minute plus tard, il revint avec un Patrick en sueur, émanant l'odeur de feu de bois.
Il s'inclina profondément, puis annonça :
- On a un problème... L'elfe ne sait pas lire le Menzorien. Et quand le sensoriel a détecté les gardiens, j'ai clairement vu du doute dans son regard ainsi que dans celui de Nifleim.

Consternation des humains, sourire victorieux d'Enériel.
Albéric calma une fois de plus l'assistance :
- Apaisez-vous je vous prie, ce n'est qu'un contre-temps. Il nous suffit de leur faciliter la tâche dans la quête d'un connaisseur de cette langue, et leurs doutes seront surpassés sans nul doute par leur désir vénal. De plus, le seigneur Keyl a anéanti leur possible source de savoir sur Malfasta, faisant passer l'acte pour un accident provoqué par des ivrognes. Les survivantes -si survivantes il y a- ainsi que les témoins de la scène leur confirmeront cette version, puisque nos hommes se sont fait passer pour tels. Ils n'y verront que du feu. *sourire sadique*
Bien! Il nous faut maintenant décider de la façon dont ils vont pouvoir déchiffrer l'énigme de l'entrée extérieure. Le conseil est une fois de plus ouvert!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coderp.miraculeux.net
 
Le Conseil des Ases
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CodeRp :: La Ville de Voitauloin :: Zone Centrale :: Église-
Sauter vers: